Lancement de la cordée de la réussite

Lancement de la cordée de la réussite

Dix élèves des différentes classes de terminales de notre lycée, Vente, Hôtellerie, Commerce et Gestion-Administration ont eu la chance de participer au premier stage de préparation au TOEIC (Test of English for International Communication) dans les locaux de l’IUT de Mantes-en-Yvelines durant les vacances de la Toussaint du lundi 19 au vendredi 23 octobre 2020.

Les professeurs d’anglais et de DNL (Discipline non linguistique) ont sélectionné parmi les élèves engagés dans la section européenne depuis la seconde, des candidats désireux de préparer et passer le TOEIC.
 
Nos élèves ont bénéficié durant quatre jours d’une formation hybride dispensée par le CEREL (Centre d’études et de ressources en Langues) de l’Université Paris Saclay et d’un accompagnement par sa Directrice, Claudine Pierre. Ils ont pu passer l’examen le vendredi 23 octobre avec leurs camarades des différents lycées généraux et technologiques du bassin de Mantes.
 
C’est donc avec la volonté de poursuivre son engagement fort vers la recherche d’excellence que les équipes enseignantes de la section européenne Anglais ont investi ce nouveau projet de cordée de la réussite rejoignant ainsi les lycées Senghor de Magnanville ainsi que Saint Exupéry et Rostand de Mantes-la-Jolie. En effet, Camille Claudel qui propose déjà chaque année un stage professionnel de 5 semaines en Irlande pour les élèves des classes de terminales Bac Pro, organise aussi chaque année de multiples actions pour promouvoir et développer sa section européenne.
 
En plus de permettre à nos lycéens de suivre une formation en Anglais, cette expérience leur permet une ouverture sur l’enseignement supérieur et une amorce du travail d’orientation. Ce projet de cordée de la réussite avec le CEREL de l’Université Paris Saclay favorise en effet la mise en place de relations plus étroites entre les lycéens de Camille Claudel et des étudiants.
 
Les résultats obtenus par nos élèves lors de cette première session nous encouragent à poursuivre ce type de projets dans l’avenir.
 
Yamina SEHIL, Professeure d’économie-gestion.